A qui demander des références professionnelles ?

Par , le 09/09/2014Imprimer cet article

References proDans le cadre du processus de recrutement, vous serez bien souvent amené à fournir des références professionnelles. Une bonne référence est un atout précieux pour l’obtention d’un nouveau poste. Mais alors, quand demander des références, à qui et en réalité, pour quoi faire ?

Des références pro, pourquoi ?

Les recommandations sont en général utilisées par les recruteurs pour recroiser les informations indiquées sur un CV. La personne qui accepte d’être citée comme référence devra pouvoir confirmer que vous avez travaillé dans l’entreprise mentionnée, à la période indiquée. Elle partagera avec le recruteur l’image qu’elle avait de vous, le cadre de vos fonctions et quelles étaient, selon elle, vos principales qualités (notamment au niveau du savoir-être en entreprise) ou à l’inverse, quels sont les points pour lesquels la vigilance peut être de mise. Le contrôle des références professionnelles n’a pas pour but d’obtenir des renseignements personnels sur le candidat mais de vérifier la validité de certaines expériences professionnelles.

Il y a quelques années, on avait recours à des recommandations écrites. Si celles-ci peuvent encore être utilisées (lorsqu’un professeur ou maître de stage recommande un jeune diplômé par exemple), elles se raréfient aujourd’hui. Les réseaux sociaux professionnels tels que LinkedIn ou Viadeo permettent aux professionnels de rester en contact. Lorsque vous quittez une entreprise, pensez à ajouter les contacts dont vous pourriez avoir besoin par la suite. Les mobilités et changements d’entreprise n’étant pas rares, de tels outils vous permettent de garder tous vos contacts pro à portée de clics.

Quand les demander ?

Lorsque vous vous apprêtez à quitter une entreprise et que votre départ est connu ou lorsque vous êtes en recherche d’emploi, en (re)prenant contact par téléphone ou via les réseaux sociaux professionnels.

A qui ?

A des personnes qui ont travaillé avec vous et qui, par conséquent, vous connaissent bien.

De préférence, demandez à votre supérieur hiérarchique, voire au CEO si vous aviez un rapport privilégié avec la direction dans le cadre de vos fonctions. Vous pouvez également, selon votre situation personnelle, mentionner un ancien maître de stage, un professeur voire des relations professionnelles (clients, fournisseurs, …). Si vous avez travaillé au sein d’une association, un mot du président pourra vous être utile. Il est possible de citer comme référence un collègue direct, mais les recruteurs préféreront généralement avoir affaire à ceux qui ont été vos responsables.

Vous devez fournir des références professionnelles ? N’oubliez pas d’informer les personnes qui vous ont donné leur accord lorsque vous vous apprêtez à transmettre leurs coordonnées à un recruteur. Cela leur permettra de se préparer à l’appel. Il est réellement important que celles-ci aient été averties en amont de votre intention de les citer et qu’elles en soient d’accord. Cela vous évitera certaines déconvenues.




Rejoignez-nous sur :

Partage