Être mobile : qu’est-ce que ça veut dire ?

Par , le 18/02/2014Imprimer cet article

MobiliteLa mobilité existe sous plusieurs formes : d’un site à un autre, d’une région à une autre, à l’international. Quelles sont les principales motivations des candidats à la mobilité ? Quels sont les avantages attendus d’une mobilité et les pièges à éviter ?

Partir en région 

Quitter Paris… ! Nombreux sont les salariés d’Ile-de-France à vouloir quitter la région alors que d’autres se disent mobiles d’une région à une autre.

Souvent, les mutations sont motivées par un désir de changement de vie. Retrouver calme et sérénité, plage et soleil parfois, lacs et montagnes dans d’autres cas. Quitter les bouchons quotidiens, s’éloigner des loyers hors de prix, du bruit, de la pollution. L’idée est parfois celle d’un nouveau départ, mais dans de nombreux cas, c’est surtout un retour aux sources. Nombreux sont les actifs qui, une fois leurs premières années de carrière passées en région parisienne, retournent en province retrouver la vie qu’ils ont dû quitter pour des raisons professionnelles.

Reste que même en France, il peut être difficile de s’adapter à une autre vie, à un nouvel environnement de travail, à une nouvelle mentalité. Tout est en effet à refaire : réseau professionnel, amis, intégration des enfants à l’école.

Partir à l’étranger

Outre la recherche d’une qualité de vie meilleure, les mobilités peuvent être motivées par des prises de poste à responsabilités en région ou à l’international. De telles mobilités s’accompagnent le plus souvent d’une hausse conséquente de rémunération ou d’une amélioration sensible du package proposé à l’employé. L’entreprise prend généralement en charge le déménagement, propose la suspension ou la réduction de la période d’essai afin de limiter les éléments bloquants et les incertitudes. L’employeur cherchera également à assurer à son salarié ainsi qu’à la famille de ce dernier, notamment lors d’une expatriation, un meilleur équilibre vie pro/vie perso. Il facilitera les démarches afférentes à l’éducation des enfants, à la nouvelle implantation du foyer et fournira par exemple des garanties fortes en matière de protection sociale.

Lorsque l’on pense mobilité à l’étranger, plusieurs éléments sont à prendre en compte : s’agit-il d’un marché porteur ? (Inde, Chine, Brésil…), quel investissement personnel faudra-t-il fournir pour une intégration optimale et y suis-je prêt ? (langue, culture, implantation géographique, …), ma famille bénéficiera-t-elle des mêmes garanties que moi ? (protection sociale, éducation, vols retours payés, etc.).

Outre l’aspect financier, une expatriation peut apporter énormément en matière de développement personnel : ouverture d’esprit, découverte de nouvelles cultures et de nouveaux marchés, apprentissage d’une langue pour les enfants. Reste cependant à voir si l’on est prêt à certains sacrifices…

Lorsque l’on s’expatrie à l’autre bout du monde, mieux vaut ne pas se voiler la face : on rentre alors rarement en France plus de trois fois dans l’année. Une problématique à garder à l’esprit, car les cas ne sont pas rares où les enfants ou les conjoints ne parviennent à s’intégrer totalement, à laisser derrière eux amis, famille et tout un monde de connu. Et puis, plus dur que tout peut-être : laisser derrière soi le pain, le fromage et la cuisine à l’huile d’olive… !




Une réponse à Être mobile : qu’est-ce que ça veut dire ?

  1. Ping : Être mobile : qu’est-ce que &ccedil...

Rejoignez-nous sur :

Partage