Lettre de motivation : has-been ou atout ?

Par , le 29/12/2014Imprimer cet article

Lettre de motivationLes recruteurs ne comptent plus le nombre de lettres de motivation bâclées, dupliquées en autant d’exemplaires que de candidatures, parfois même avec un destinataire erroné tant l’exercice a été fait à la va-vite. Notre partenaire Talenteo revient sur quelques règles à respecter pour une lettre de motivation qui fonctionne.

La lettre de motivation continue de diviser. Tandis qu’on impose aux candidats un cadre strict pour sa rédaction, on suggère par d’autres biais que celle-ci n’est quasiment jamais lue. Si un recruteur ne passe en moyenne pas plus de 10 secondes sur un CV, imaginer qu’il va lire les lettres de motivation de 200 candidatures peut donc sembler quelque peu illusoire. Mais si le CV est accrocheur, il y a fort à parier que le recruteur ira chercher un complément d’information dans la lettre de motivation. Il reste donc intéressant d’y consacrer quelques minutes.

Que mettre dans cette lettre de motivation ?

Parlez de l’entreprise, sans recopier toutes les informations du site carrière ! Évoquez le contenu de l’offre et ce qui vous attire dans l’entreprise en question et sur le poste proposé. Évitez d’aborder la question des avantages en nature ou la sécurité de l’emploi. Évoquez plutôt les opportunités de carrière ou encore la dimension internationale en expliquant en quoi cela vous concerne. L’idée est de montrer au recruteur que vous avez compris ses besoins et pouvez y apporter une réponse. Mettre en valeur l’entreprise oui, mais en faisant toujours le parallèle avec votre projet professionnel.

L’exercice s’avérera plutôt aisé si vous répondez à une offre qui vous intéresse vraiment et si vous avez abordé votre recherche d’emploi d’un point de vue qualitatif et non quantitatif. Dans tous les cas, évitez à tout prix le copier-coller et les phrases généralistes très prévisibles, un peu de pratique devrait vous permettre de rédiger une lettre accrocheuse.

Parlez de vous sans tomber dans le plan classique « l’entreprise – vous – vous et l’entreprise ». Vous devez évoquer votre personne dans la lettre de motivation. Là encore, restez professionnel et ne vous épanchez pas sur des anecdotes personnelles sauf si vous êtes particulièrement sûr de vous sur la question.

Vous pouvez utiliser votre profil LinkedIn ou Viadeo pour prendre contact avec certains salariés de l’entreprise, de préférence des personnes qui occupent un poste similaire à celui visé ou appartenant au service RH. Si ceux-ci acceptent votre demande de contact, vous pourrez échanger sur les valeurs véhiculées en interne, sur la manière de travailler, les perspectives et sur les types de profils traditionnellement recrutés. Voyez ensuite si cela correspond à vos attentes et si vous souhaitez toujours postuler.

Ne vous mettez pas dans la tête qu’une lettre de motivation doit être longue : si vous savez être percutant, vous pouvez vous contenter d’une dizaine de lignes. L’objectif est de démontrer que vos compétences et votre projet répondent aux besoins exprimés par le recruteur et que votre profil est compatible avec la culture de l’entreprise. Pensez à présenter des exemples de lettres à des recruteurs lors de forums emploi pour glaner quelques conseils !

Être original: stratégie gagnante ?

Nous entendons beaucoup parler des CV originaux et finalement assez peu des lettres de motivation décalées. Faut-il vraiment casser les codes classiques de la lettre de motivation et tenter le tout pour le tout ? L’originalité peut vous faire marquer beaucoup de points en peu de temps mais elle n’est pas une stratégie 100% gagnante. Comme pour le CV, l’originalité a sa place dans certains domaines comme la communication, la publicité et tous les secteurs qui font appel à la créativité. Mais même dans cette optique, elle peut vous desservir. Le recrutement reste souvent relativement subjectif : un recruteur peut totalement adhérer à votre démarche tandis qu’un autre la trouvera rédhibitoire et décidera de ne pas vous présenter. A vous de voir si vous souhaitez jouer gros ou non.




Rejoignez-nous sur :

Partage