Pourquoi changer de boîte ?

Par , le 26/09/2013Imprimer cet article

De nombreuses raisons peuvent pousser un salarié à changer d’entreprise. Il peut s’agir de raisons personnelles liées à des choix de vie mais le plus souvent, ce sont les motifs professionnels qui prédominent. Se pose alors la question de l’évolution professionnelle, du salaire mais aussi de plus en plus fréquemment de l’ambiance de travail.

1)     L’évolution professionnelle

Pour beaucoup, l’évolution professionnelle passe par la prise de responsabilités : devenir manager, chef de service, responsable de département. Il peut cependant arriver qu’un salarié ne voie pas, au sein de la structure qui l’emploie, d’évolution possible à moyen ou long terme. Dans certaines entreprises, il est par exemple difficile de passer d’un poste junior à senior dans un délai raisonnable (2-3 ans) tant le grade de senior semble assimilé à des professionnels ayant atteint une certaine maturité en terme d’âge. Parfois, c’est le fait que d’autres soient déjà en place et peu désireux d’en changer qui pose problème. Dans d’autres cas encore, c’est le refus d’un changement de statut (employé, agent de maîtrise, cadre) par la hiérarchie qui pousse au changement.

Car qui dit évolution de statut ou changement de poste dit en général augmentation de salaire

2)     Le salaire

Ne nous leurrons pas, c’est un facteur prédominant de la prise de décision. Bien souvent, plus encore que l’avancement de la carrière, c’est l’absence d’augmentation ou de revalorisation salariale qui incite à changer d’entreprise. Sur certains métiers plus que d’autres, on observe par exemple qu’un salarié, en quittant son entreprise, pourra voir son salaire revalorisé de manière conséquente, parfois même à hauteur de 20% ! Attention, ceci n’est évidemment pas légion. Mais un commercial de talent qui quitte son entreprise pour rejoindre son plus gros concurrent ou un expert du digital qui se revend intelligemment après avoir engrangé de riches années d’expérience au sein d’une entreprise innovante peuvent prétendre à de telles « culbutes » salariales. On est alors loin des augmentations salariales classiques qui oscillent depuis 2010 entre 1 et 2,8% par an…

Pour résumer, plus les compétences sont rares et donc recherchées, plus les opportunités sont nombreuses. Si sur votre métier, les profils expérimentés sont recherchés et que votre évolution salariale semble plafonner dans votre entreprise, vous avez peut-être une carte à jouer.

3)     L’ambiance

Pour certains, ce n’est pas moins l’ambiance de travail que le salaire qui entre en ligne de compte. Suite à un changement de direction, à la mise en place de nouvelles règles de management, d’une nouvelle organisation ou politique d’entreprise, des désaccords récurrents peuvent apparaître, qui n’existaient pas auparavant. Il devient alors plus pénible de se rendre au travail et si en plus un sentiment de perte de sens des missions vient à se développer, la coupe peut vite venir à se remplir…

D’autre part, dans la morosité actuelle, certains discours peuvent effrayer ou du moins faire réfléchir : moins d’incentives, coupes budgétaires, il vous faut faire beaucoup plus avec moins. Mission impossible ? Quand en plus, le changement de politique s’accompagne de licenciements, certains cogitent plus que d’autres…

4)     Choix de vie & opportunités

Autre facteur déclenchant : le changement de vie. Parce qu’on a tout donné à une entreprise pendant des années au risque de mettre en péril son foyer ou sa santé et qu’on souhaite se recentrer sur un équilibre vie privée/vie pro digne de ce nom, il est parfois nécessaire de changer de structure. Enfin, c’est parfois simplement parce qu’une opportunité immanquable se présente qu’on envisage de quitter son entreprise. Imaginez : l’un de vos contacts vous appelle et vous propose un poste de rêve, dans un endroit de rêve, avec… un salaire de rêve. Une opportunité.




Une réponse à Pourquoi changer de boîte ?

  1. Ping : Pourquoi changer de boîte ? - La Page de ...

Rejoignez-nous sur :

Partage