CV et mise en page : ce n'est pas qu'une histoire de goût

Par , le 06/09/2016Imprimer cet article

CV mise en pageNotre partenaire Talenteo traitait récemment quelques exemples de faux pas régulièrement rencontrés par les recruteurs au niveau de la mise en page des CV. Découvrez aujourd’hui quelques fautes de goût à éviter sur un CV « classique ».

Festival de couleurs, de tailles et de types de police : certains candidats se méprennent en s’imaginant que la variété permettra « d’attirer l’œil du recruteur » sur des éléments clés, ou simplement : que cela plaira. Le plus souvent, ça ne plaira pas. Mais alors, comment bien s’y prendre ?

La police, les puces et les couleurs

Premier conseil, n’utilisez pas :

  • plus de deux polices différentes (se contenter d’une seule, c’est encore mieux !),
  • plusieurs couleurs pour le texte (ou alors, en jouant simplement sur les tons, ex. : bleu foncé/bleu plus clair)
  • des tailles d’écriture inférieures à 10 points ou trop disparates

Si vous souhaitez jouer sur la taille de police pour mettre en avant vos intitulés de poste ou vos diplômes par exemple, augmentez la taille petit à petit (jouez sur les ½ points) pour que les variations de taille ne soient pas trop fortes. Autre astuce, pensez parfois à opter pour des caractères « en gras » pour faire ressortir certains éléments sans briser l’harmonie d’un paragraphe.

Utilisez des puces afin de hiérarchiser les informations de votre CV sans avoir à passer par des changements de police ou de couleur. Ce type de mise en forme vous permettra d’aérer le document tout en mettant en avant des points clés (vos missions ou des résultats chiffrés).

Revenons-en aux couleurs : des études auraient montré que les couleurs préférées des Français étaient le bleu et le rouge. Précisons que cela ne s’applique pas tout à fait au CV ! Si le bleu (notamment un bleu foncé, très lisible) est tout à fait toléré, le rouge est rapidement anxiogène, associé à la correction (rappelez-vous, vos vertes années…) ou à des sentiments trop passionnés. Vous pourrez néanmoins utiliser la couleur si vous « stylisez » votre CV (bandeaux colorés pour les têtes de rubriques par exemple), lorsque votre profession s’y prête.

Concernant la longueur de votre CV, évidemment, elle peut varier selon votre niveau d’expérience. Pour les jeunes professionnels, une page doit suffire. Pour les professionnels confirmés, on tolérera tout à fait un CV sur deux pages. Gardez toujours à l’esprit qu’un recruteur n’a pas beaucoup de temps et doit pouvoir accéder à toutes les données clés rapidement. Par conséquent, ne chargez pas votre CV en informations inutiles, allez à l’essentiel et donnez envie au recruteur d’échanger avec vous. Dans cette optique, entre autres : faites attention à l’orthographe ! Pensez à vous relire ou à demander de l’aide à votre entourage.

Les petits plus pour attirer l’attention

  • Indiquer sa mobilité géographique et sa disponibilité (immédiate, durée du préavis, etc.)
  • Mettre les logos de l’entreprise pour lesquelles on a travaillé
  • Insérer des liens vers ses profils sur les réseaux sociaux professionnels ou ses productions (book, blog, site web, livres blancs, …)
  • Ajouter les éventuels aménagements de poste nécessaires si RQTH pour réduire l’anxiété du recruteur et le rendre moins frileux
  • Envoyer son CV en format PDF avec des liens cliquables pour un rendu parfait !



Rejoignez-nous sur :

Partage