Par quoi passe la reconnaissance au travail ?

Par , le 16/03/2017Imprimer cet article

Reconnaissance au travailLe besoin de reconnaissance au travail est fort et c’est un levier de motivation important, qui conditionne la force de l’investissement des collaborateurs. La reconnaissance peut se matérialiser de différentes manières, mais que faire quand elle n’est pas ou trop rarement exprimée ?

Les mots

Cela peut sembler futile, mais les mots sont probablement les signes les plus évidents de la reconnaissance du travail d’un collaborateur. Un remerciement, des encouragements, des félicitations. Au quotidien, ce sont des petits détails qui comptent et qui motivent à s’investir un peu plus.

« Bravo, merci pour ton aide, super boulot, félicitations pour ta présentation, merci d’être resté nous aider hier, merci à toute l’équipe, vous avez été géniaux, … ».

Les actes

Investir un collaborateur en lui confiant une mission spécifique, lui faire prendre part à un projet parce que l’on a ressenti une certaine compétence ou parce qu’il/elle a exprimé un intérêt pour un domaine qui ne relève pas toujours de sa fonction. Responsabiliser un collaborateur, en le confortant dans sa fonction ou en l’invitant à relever d’autres challenges, c’est un signe de reconnaissance fort. C’est donner l’opportunité d’évoluer, de prendre parfois une nouvelle dimension, d’envisager de nouvelles évolutions professionnelles à terme. Les jeunes talents y sont particulièrement sensibles ; ils « marchent » à la reconnaissance. Leur permettre d’apprendre, de se développer, de sortir du cadre de leur fonction est un signe de reconnaissance qu’ils valorisent énormément.

Les récompenses 

Les incentives, repas d’équipe, soirées et autres évènements de ce type permettent aux collaborateurs de se retrouver, de se sentir valorisés, reconnus. Il s’agit de mettre l’accent sur l’importance de leur travail dans les performances de l’entreprise. La rémunération et les avantages annexes (augmentation, prime de résultats, …) sont également des leviers essentiels pour motiver les équipes. La satisfaction du management se traduit alors par une reconnaissance « financière ».

Que faire quand la reconnaissance n’est pas au rendez-vous ?

En parler, d’abord. Les entretiens annuels d’évaluation notamment sont un moment privilégié pour échanger sur ce point. Vous vous pensez investi(e), vous êtes souvent disponible et prêt(e) à aider vos collègues et pourtant, vous ne vous sentez que rarement valorisé(e) ? Faites-en part à votre manager. Interrogez-le/la sur ses attentes, sur son degré de satisfaction de votre travail. Certains managers « oublient » simplement de souligner quand les choses sont bien faites sans pour autant ignorer l’investissement ou les réussites de leurs équipes. Montrez que cela est important pour vous.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre flux RSS !




Une réponse à Par quoi passe la reconnaissance au travail ?

  1. Ping : Motivation QVT : | Pearltrees

Rejoignez-nous sur :

Partage