Comment engager sa reconversion professionnelle ?

Par , le 25/10/2012Imprimer cet article

Changer de carrière c’est possible mais une vraie réflexion s’impose avant de franchir le cap ! Sans compter qu’une reconversion professionnelle demande à la fois beaucoup d’énergie et de confiance en soi. Il faut avant tout se poser les bonnes questions. Pourquoi voulez-vous changer de carrière ? Pour vous orienter vers quoi exactement ? Voulez-vous simplement changer d’entreprise ou réellement de métier ? Les deux ?

La volonté de changer peut répondre à différents besoins : celui de quitter à tout prix son travail ou son entreprise ou, au contraire, celui de se diriger vers un tout autre métier ou une autre entreprise. Dans le premier cas, il est important de savoir ce qui suscite le besoin de changement, ce qui vous pousse à partir. Quels sont ces éléments qui vous font fuir, ces tâches que vous ne voulez plus effectuer ? A partir de cette réflexion, vous pourrez réfléchir à votre orientation. Dans le second cas, vous savez ce que vous voulez faire et c’est cela qui vous pousse au changement ; reste alors à savoir comment faire pour y parvenir.

Changer de métier n’est pas anodin, il est donc bon de bien peser le pour et le contre. Vous savez ce que vous quittez mais vous ne savez pas encore ce que vous allez trouver. Il est par conséquent important de bien s’informer. Les clés pour ce faire ? Échanger avec des professionnels du métier, avec des conseillers d’orientation, des consultants en recrutement ou encore avec votre réseau professionnel. Tout conseil est bon à prendre ! L’idéal est de pouvoir obtenir (et confronter) une bonne dizaine d’avis ; des avis objectifs et vides de toute affectivité de préférence.

Où se renseigner pour faire ses choix en connaissance de cause ? Rendez-vous par exemple à La Cité des Métiers de Paris. Il est possible d’y rencontrer des conseillers spécialisés dans l’insertion et l’orientation professionnelle sans rendez-vous et de manière anonyme même le samedi matin. Les sites Le réseau des Cités des Métiers, Les métiers.net (200 vidéos de métiers pour mieux vous familiariser avec celui que vous voulez pratiquer) ou encore Net Guidance sont d’excellentes adresses d’aide à l’orientation. Sur ce dernier site, vous trouverez tous les métiers par secteur : les vingt-trois métiers de l’auto, par exemple, ou les soixante-dix-sept métiers du multimédia, avec une fiche métier pour chacun d’eux et toutes les informations formation dont vous pourriez avoir besoin.

Au-delà de l’aspect purement professionnel et des compétences, il est important de parler de vos projets à votre entourage. A ceux qui vous connaissent le mieux et qui sauront vous conseiller en fonction de votre personnalité et de ce qu’ils savent de vous.

Lorsque vous vous sentez prêt à passer à l’action, gardez à l’esprit que le process peut se révéler assez long et qu’il ne faut pas négliger la transition. Comment allez-vous passer de l’un à l’autre ? Une formation est-elle nécessaire ? Si oui, de quel type ? Pouvez-vous utiliser votre DIF ? Dans ce dernier cas, vous devez en parler à votre employeur lors de votre bilan annuel d’évaluation. Celui-ci ne peut pas vous le refuser sans justification.

Voici alors les différents cas de figure possibles :

Cas 1 : Si vous souhaitez rester dans la même entreprise, le changement de carrière sera plus facile. Une fois la formation effectuée et surtout s’il s’agit d’un grand groupe, vous pourrez probablement profiter des mobilités internes. Le service recrutement et mobilité de votre entreprise ainsi que votre responsable hiérarchique doivent être au courant de vos démarches. Pensez à être en veille active sur les offres du groupe.

Cas 2 : Si vous souhaitez changer d’entreprise, un stage sera nécessaire pour pouvoir vous « vendre » en entretien et cela incitera les nouveaux employeurs à vous donner votre chance. Il ne vous reste plus qu’à modifier votre CV et à vous lancer dans cette nouvelle aventure. Envoyez votre CV en ciblant bien les entreprises. En entretien, soyez clair dans votre discours et confiant : vous devez avoir au moins une raison (pro ou perso) de changer de carrière ; vous devez maîtrisez les enjeux du poste et dans l’idéal avoir réalisé un stage qui vous permet de rebondir sur cette expérience et d’illustrer vos propos.

Cas 3 : Si vous souhaitez devenir entrepreneur, une formation sera indispensable pour maîtriser les différents enjeux du statut et les nouvelles responsabilités. Appuyez-vous sur un réseau de professionnels pour vous guider dans vos premiers pas.

 




Rejoignez-nous sur :

Partage