Relancer un recruteur après un entretien : quand, comment ?

Par , le 17/11/2015Imprimer cet article

Relance recruteurVous avez passé un entretien d’embauche, il va maintenant falloir bien gérer l’après. L’attente de la réponse du recruteur semble toujours trop longue mais il est important de rester motivé et de relancer habilement la personne rencontrée. Par e-mail, par téléphone ? Le jour-même ou au bout de quelques jours ? Nos conseils.

Relancer pour se démarquer

Avant toute chose, il faut comprendre en quoi la relance est importante. Évidemment, il s’agit de réitérer son intérêt pour le poste ou l’entreprise et de rappeler ses motivations au recruteur, mais la relance est avant toute chose une manière de se démarquer. Parce que « cela se fait », mais aussi parce bon nombre de candidats « n’osent pas » et donc, ne le font pas. Relancer le recruteur permet donc de se positionner, car à compétences égales, la motivation d’un candidat peut faire la différence au moment de la prise de décision.

D’accord, mais quand recontacter un recruteur ?

Vous pouvez recontacter votre recruteur le soir-même si votre entretien a eu lieu au cours de la matinée, ou bien le lendemain. Attention, il ne s’agit là aucunement d’une relance à proprement parler. L’idée est simplement de remercier la personne qui vous a rencontré, de rendre de manière synthétique ce que vous avez retenu du poste et du fonctionnement de l’entreprise (certains recruteurs vous demanderont d’ailleurs de vous plier à cet exercice) et de renouveler, sans exagérer, votre intérêt pour les missions présentées. Pour ce premier contact après l’entretien, préférez l’e-mail, moins intrusif que le téléphone.

Environ une semaine après l’entretien, vous pouvez relancer votre recruteur par téléphone afin de faire le point sur votre candidature. Ce que vous souhaitez savoir, c’est évidemment si vous avez su convaincre l’employeur ou êtes en lice pour d’autres entretiens. Mais n’oubliez pas un point : cet appel peut être une opportunité supplémentaire de marquer des points ! Si le recruteur n’est pas encore en mesure de vous fournir des informations, profitez de l’avoir en ligne pour donner un peu plus de poids à votre candidature : vous avez de nouvelles références à lui communiquer, avez réfléchi à des pistes pour développer le poste que vous convoitez ? Faites-lui en part. Terminez en lui demandant à quelle date il pense être à même de vous communiquer davantage d’éléments et fixez ensemble un rendez-vous pour un nouvel échange.

—-

Le meilleur moment pour relancer, selon Laurent Juéry, Directeur Senior chez Page Personnel.

« Respectez les délais éventuellement indiqués par le recruteur lors de vos échanges : ne le recontactez pas sous 2 jours s’il vous a dit qu’il vous communiquerait une réponse sous 2 semaines. Si aucun délai ne vous a été indiqué, relancez poliment dans les 7-10 jours suivant votre entretien. »

E-mail ou téléphone ?

« Le contact téléphonique permet d’avoir un retour immédiat et de réaffirmer sa motivation et son intérêt pour le poste. Si le recruteur ne décroche pas, laissez un message vocal plutôt que d’insister plusieurs fois dans la journée. Par email, l’essentiel est de rester synthétique et positif. »




Rejoignez-nous sur :

Partage