Besoins de main d’œuvre : top 5 des secteurs qui recrutent

Par , le 14/04/2016Imprimer cet article

BMO 2016Pôle Emploi publiait il y a peu les résultats de son enquête annuelle sur les « Besoins en Main d’Œuvre » qui a pour but de recenser les besoins en recrutement par secteur d’activité et par bassin d’emploi. Quel est cette année le top 5 des secteurs qui recrutent des employés qualifiés, techniciens, agents de maîtrise et cadres 1er niveau ? Quels sont les métiers porteurs ? Page Personnel vous dit tout.

Commerce, distribution, vente : ça recrute (toujours) !

Dans la distribution, on dénombre près de 115 000 postes à pourvoir dans le commerce de détail. Il s’agit pour beaucoup de postes de conseillers en vente et employés libre- service. Près de 47% de ces postes sont des emplois saisonniers.

Les Commerciaux restent très prisés. Ainsi, comme l’an passé les entreprises font état de plus de 62 000 postes à pourvoir avec des difficultés de recrutement anticipées à hauteur de 40% en moyenne. Parmi les postes-clés : ingénieurs et cadres technico-commerciaux, représentants auprès des particuliers, télévendeurs et attachés commerciaux.

L’hôtellerie-restauration : beaucoup de contrats saisonniers

Conditions de travail difficiles, horaires décalés, salaires parfois peu attrayants : le secteur de l’hôtellerie-restauration souffre de sa réputation et peine toujours à attirer. Résultat : près de 150 000 recrutements prévus cette année dont plus de 43% sont d’ores et déjà jugés « difficiles » par les entreprises en recherche. Employés polyvalents, cadres de l’hôtellerie et de la restauration, maîtres d’hôtel, toutes les fonctions sont concernées. Près de 60% des recrutements se font pour des postes saisonniers.

La santé recrute toujours

Dans le secteur de la santé, les années se suivent et se ressemblent un peu. Plus de 20 000 postes d’infirmiers d’état étaient encore laissés vacants en 2014, presque autant sont à pourvoir en 2016. Cependant, alors que les difficultés à recruter avoisinaient les 50% l’an dernier, elles dépassent aujourd’hui tout juste le 25% sur le poste d’IDE. Les besoins en matière de recrutement, toutes fonctions confondues, approchent cette année encore les 90 000 postes. Aides-soignants, infirmiers, professionnels paramédicaux, agents de laboratoire, techniciens préparateurs, spécialistes de l’appareillage médical… Mais là aussi, les difficultés anticipées pour recruter ont largement baissé, passant de près de 50% à 20% en moyenne.

Les métiers de l’assistanat ne sont pas en reste

Secrétaires bureautiques, agents administratifs, assistants de direction, techniciens des services administratifs : ce sont cette année plus de 55 000 besoins de recrutement pérennes (environ 15% d’emplois saisonniers) qu’ont remontés les établissements interrogés.

Dans l’industrie, on recherche techniciens & ingénieurs

Plus de 40 000 besoins ont été exprimés pour des postes d’ingénieurs et de techniciens, en grande partie dans l’industrie (ingénieur étude R&D, techniciens des industries de process, mécaniciens, ingénieurs et agents de maîtrise fabrication et production, …). Moins de 5% de ces besoins correspondent à des emplois saisonniers. En revanche, les difficultés à recruter restent marquées tant sur les postes d’ingénieurs et techniciens dans l’industrie que dans l’informatique (+ de 45 000 recrutements prévus).

Sources : Pôle Emploi – BMO 2016




Rejoignez-nous sur :

Partage