Attractivité de la capitale : quels sont les débouchés réels à Paris ?

Par , le 14/06/2012Imprimer cet article

Dans un contexte de récession économique et alors que l’on connaît les difficultés rencontrées pour se loger à Paris, la capitale semble rester le pôle d’attraction qu’elle a toujours été pour les personnes en recherche d’emploi. Mais qu’en est-il réellement du marché de l’emploi en région parisienne ? Quels sont les secteurs qui recrutent et les débouchés réels ? Quelles sont enfin les problématiques propres à Paris qu’il faut garder à l’esprit ?

Malgré le contexte économique difficile, les candidats continuent d’affluer dans la capitale et en Ile-de-France, où les opportunités professionnelles restent nombreuses. Dans le secteur des services par exemple, de nombreux recrutements sont prévus cette année encore. Pensez aux services aux entreprises (techniques, administratifs…) mais également à la personne (livraison, soins à domicile, aides ménagères…), deux secteurs extrêmement porteurs. Autres secteurs dynamiques, le transport, l’informatique ou encore l’e-commerce. La construction et la restauration gardent également une place importante sur le marché de l’emploi francilien. Enfin, les métiers du conseil, de l’audit et de la banque mais aussi de l’intérim, du nettoyage industriel et de la sécurité ont actuellement le vent en poupe.

De manière générale, les fonctions support en entreprise (RH, Finance) souffrent et sont moins recrutées. En revanche, certaines fonctions ne connaissent pas la crise (fonctions commerciales / fonctions techniques – SAV, maintenance) et certaines métiers qui existent majoritairement à Paris (web, médias) sont en plein essor. Parmi les profils les plus recherchés et difficiles à trouver en région parisienne, on citera  les ingénieurs, les commerciaux, les chefs de projets informatiques, les aides soignants, infirmiers et ATSEM (agent territorial spécialisé d’école maternelle), les spécialistes des nouveaux métiers du web et les contrôleurs de gestion.

Les profils les plus demandés sont les 3/7 ans d’expérience. Les jeunes diplômés (Bac+5) auront de vraies difficultés à trouver un emploi en province mais auront de grandes chances de trouver un poste rapidement sur Paris s’ils s’orientent vers des métiers porteurs comme le conseil ou l’audit par exemple. Les profils moins qualifiés ne sont pas en reste, notamment dans le secteur de la santé, où il sera normalement relativement aisé de trouver un emploi (en tant qu’aide soignant par exemple).

Le vrai plus à Paris et en région parisienne est la possibilité d’évoluer au sein d’une entreprise ou d’en changer afin d’enregistrer une augmentation de rémunération généralement notable en prenant de nouvelles fonctions. La principale difficulté reste le prix du logement qui soulève la question du pouvoir d’achat et de la qualité de vie. Si l’on souhaite vivre à Paris, il faut par exemple être prêt à vivre dans un logement bien plus petit qu’en province, à prendre les transports en commun et voir peut-être un peu moins de verdure. Les différences de salaire ne suffisent plus à couvrir les dépenses plus élevées à prévoir pour vivre à Paris ou en proche banlieue (logement, alimentation, sorties…) ; un élément à prendre en compte pour les candidats.

Également bon à savoir, Paris n’est pas l’unique bassin d’emploi en France. Pour ceux que la grande ville rebute, Toulouse offre par exemple un excellent compromis : un nombre important d’opportunités et une qualité de vie appréciable entre mer et montagne.




Une réponse à Attractivité de la capitale : quels sont les débouchés réels à Paris ?

  1. Ping : Attractivité de la capitale : quels sont les débouchés réels à Paris ? - La Page de l'emploi, par Page Personnel | BeginWith | Scoop.it

Rejoignez-nous sur :

Partage