Banque : perspectives de recrutement 2017

Par , le 22/12/2016Imprimer cet article

banque-_perspectives_2017sLe secteur bancaire demeure indubitablement un recruteur important en France, malgré la baisse des effectifs qui sévit depuis la crise financière et une volonté de réduction des coûts clairement affichée. Avec plus de 17.000 embauches en 2016, la banque reste le premier employeur privé de France.

  • Quelles perspectives pour 2017 ?

La tendance devrait se poursuivre en 2017, les principales banques françaises (Société Générale, BNP Paribas et Crédit Agricole) prévoient d’embaucher entre 8.000 et 12.000 CDI à elles seules. Des indicateurs au vert qui contrastent avec les plans de licenciement annoncés en Europe.

pyramide age banqueLes banques françaises bénéficient d’une pyramide des âges favorable au renouvellement progressif des effectifs avec des départs en retraite massifs qui leur permettent d’intégrer de nombreux profils juniors et de jeunes diplômés. La Société Générale a par exemple annoncé son intention de réserver la moitié des nouveaux CDI à des jeunes ayant entre 0 et 3 ans d’expérience. Les recrutements en contrat d’alternance s’annoncent eux aussi dynamiques (3500 au Crédit Agricole et 2000 à la Société Générale).

  • Un secteur en pleine mutation

Avec l’essor des banques en ligne et l’avènement des Fintech, les banques dites « traditionnelles » doivent s’adapter au changement de comportement des consommateurs toujours plus digitaux. La fréquentation des agences baisse au profit des services en ligne. Les banques sont donc amenées à se restructurer et transforment leurs agences physiques en véritable avantage concurrentiel en plaçant la relation client  au cœur de leur stratégie. Le tout numérique mais aussi l’évolution des réglementations en vigueurs (Bâle III) imposent de nombreuses mutations dans le secteur bancaire et par conséquent de se doter de compétences spécifiques.

La formation des salariés et l’intégration de profils juniors formés aux nouvelles technologies permettent aux banques de continuer leur transformation numérique et de concurrencer les acteurs disruptifs (Fintech, GAFA, …) tout en restant en conformité avec les autorités de tutelle. La transformation digitale s’avère donc être une véritable aubaine pour les jeunes diplômés ! Mais quels sont les métiers qui recrutent ?

  • Le top 4 des métiers qui recrutent le plus de jeunes diplômés dans le secteur de la banque

De par la diversité de ses métiers le secteur de la banque donne accès à de vastes possibilités de carrière. En ce qui concerne les salaires, ils sont revalorisés à la hausse ces dernières années. Un jeune diplômé ayant moins de 2 ans d’expérience peut s’attendre à gagner entre 22.000€ et 40.000€ selon le métier, le diplôme et l’établissement qu’il intègre.

salaires_Banque

 (source : Etude des rémunérations 2017 PageGroup)

Le Conseiller clientèle en agence ou le Téléconseiller  sont les principaux interlocuteurs du client avec sa banque en agence ou par téléphone. Il a pour objectif d’accompagner le client sur toutes les étapes de son projet en s’appuyant sur des outils digitaux en vue de personnaliser la relation client. Ce métier est généralement accessible après un BTS NRC ou MUC.

Depuis peu les Bac +3 sont aussi sollicités pour ce métier en pleine mutation qui est voué à devenir plus complexe et varié. Les recruteurs recherchent donc des profils polyvalents qui auront pour mission de revaloriser la relation client.

Si plus de 50% des recrutements concernent les commerciaux, ce secteur est également à la recherche de nouveaux profils.

Le Gestionnaire KYC est en charge du suivi de la conformité des clients et des transactions effectuées. Sa mission est d’identifier les tentatives de fraudes, de blanchiment d’argent, de financement du terrorisme au sein des établissements bancaires. Si aujourd’hui peu de formations existent dans le domaine de la conformité, il est toutefois recommandé de suivre les filières qui offrent une spécialisation risques, conformité et sécurité financière. Ce poste requiert en effet des connaissances multidisciplinaires (bancaires, financières et juridiques). Les profils bancaires comme les Gestionnaires Back et Middle Office ou les profils juridiques sont fortement appréciés.

Le Gestionnaire Back office Crédit enregistre et réalise les opérations administratives sous-jacentes aux actions commerciales menées dans les agences bancaires (crédit immobilier, crédit à la consommation, paiement SEPA …). Il y a une forte demande de profils jeunes diplômés pour cette fonction suite au grand retour du crédit à la consommation (influence des taux bas). Ce métier qui demande une bonne connaissance des procédures administratives, comptables et juridiques est accessible aux bac +2 (BTS banque, DUT GEA) possédant idéalement une formation en alternance.

Le Comptable. Suite aux crises bancaires et financières, le besoin de transparence et d’un nouveau cadre réglementaire s’est vu renforcé). De formation supérieure en comptabilité et gestion (de type Bac+2 ou DCG), le Comptable possède idéalement une première expérience en Banque. La maîtrise de l’anglais est un véritable atout pour ce poste.

  • Les profils atypiques particulièrement appréciés

« La banque se positionne  comme un tremplin de carrière auprès des jeunes. Outre les diplômes, les banquent recherchent avant tout des jeunes diplômés à l’aise avec les outils numériques, ayant un réel sens du relationnel et le goût du conseil », souligne Marie-Hélène Agard, Directrice Senior chez Page Personnel. La banque recherche des candidats à potentiel évolutif et valorise de plus en plus le savoir-être avant les compétences.

 




Une réponse à Banque : perspectives de recrutement 2017

  1. Ping : Veille RH : semaine du 26 au 30 décembre - Revolution-RH

Rejoignez-nous sur :

Partage