Construction : le logement dynamise le secteur !

Par , le 25/01/2017Imprimer cet article

Le secteur du bâtiment se porte mieux ! Avec une croissance supérieure aux prévisions annoncées début 2016, l’activité reprend après quelques années difficiles. Comment le secteur se porte-t-il aujourd’hui ? Quels sont les métiers d’avenir ? Les réponses de Frédéric Rei, directeur de la division Immobilier et Construction chez Page Personnel.

Le logement neuf, un élément moteur pour l’emploi dans le BTP

La reprise de l’activité du secteur du BTP est largement stimulée par le dynamisme du marché des logements résidentiels neufs. Avec une hausse de 11% des mises en chantier en 2016 et une prévision de croissance de 3,4% pour 2017, le gros œuvre est un secteur particulièrement porteur. Ce dynamisme repose sur le niveau historiquement bas des taux d’intérêt et sur un environnement institutionnel très favorable pour le logement (commande HLM, PTZ +, Dispositif Pinel, etc.).

Le marché de l’emploi dans le bâtiment s’est stabilisé en 2016, mais la vraie reprise n’aura lieu qu’en cours d’année 2017 si l’on en croit le bilan dressé en fin d’année par la Fédération Française du Bâtiment. Les prévisions sont encourageantes et tablent sur la création de 10 000 emplois pour accompagner la hausse prévue d’activité ; une bonne nouvelle pour les professionnels du secteur.

Métiers d’avenir dans le bâtiment : quel top 3 ?

Dans le secteur du bâtiment, on dénombre plus de trente métiers différents et pas moins d’1 million d’actifs présentant des profils très divers tant en termes de niveau de spécialisation que de compétences. Aujourd’hui, sous l’influence de la conjoncture économique, 3 métiers sortent particulièrement du lot.

  • Le Conducteur de Travaux comme chef d’orchestre des opérations

Le Conducteur de Travaux Tous Corps d’Etat (TCE), a pour mission de mener à bien le chantier de son démarrage jusqu’ à sa livraison. Il travaille en étroite collaboration avec les bureaux d’études (internes ou externes), les architectes, la maitrise d’œuvre et le donneur d’ordre.

Ce métier est accessible aux profils issus d’un Bac+2 (BTS ou école spécialisée) à Bac+5 (Master, Ingénieur). Ses profils sont voués à évoluer sur des chantiers de plus grande envergure, puis sur des postes de chargé d’affaires ou de direction des travaux. Une passerelle est également possible vers les métiers de Maitrise d’œuvre d’exécution.

Estimation de salaire pour un profil junior diplômé d’un Bac+2 : 28 à 32 k€ (en brut annuel)

Estimation de salaire pour un profil junior diplômé d’un Bac+5 : 32 à 36 K€ (en brut annuel)

  • Le Maître d’Œuvre d’Exécution, réel coordinateur

Véritable relais du donneur d’ordre sur le terrain, le Maître d’Oeuvre s’assure de la bonne coopération entre les différents acteurs qui interagissent sur le chantier.

Les profils sont souvent issus d’un Bac+5 (école d’ingénieur ou cursus universitaire) dans le secteur du bâtiment. Cette fonction est souvent un premier pas dans les métiers de la maîtrise d’œuvre pour les profils travaux issus de l’entreprise générale. L’évolution se fait ensuite vers de la direction de projet ou vers une montée en compétence sur la partie conception. Néanmoins, pour ce type d’évolution, une expérience solide est requise, les donneurs d’ordre étant peu spécialisés sur la technique, ils préfèrent s’entourer de profils d’experts.

Estimation de salaire pour un profil junior : 30 à 35 k€ (en brut annuel)

  • L’Ingénieur Etudes de Prix (EDP), gestionnaire avant-projet

L’ingénieur Etudes de Prix (EDP) travaille en entreprise générale ou entreprise de second œuvre spécialisé, il s’occupe des avants projets. De la réponse aux appels d’offres, au chiffrage en passant par la rédaction des pièces techniques et administratives, son rôle est déterminant dans la chaîne de construction. Ce profil constitue un véritable avantage concurrentiel pour les entreprises qui bénéficient alors de plus grandes chances d’être retenues suite à des appels d’offres.

De formation Bac+5 (universitaire ou école d’ingénieur), les Ingénieurs Étude de Prix développent durant au moins 5 ans une expérience GO/TCE avant d’évoluer sur des fonctions commerciales ou de management au cours desquelles ils peuvent mettre à profit leur savoir-faire technique.

Estimation de salaire pour un profil junior : 30 à 35 k€ (en brut annuel)

4217-metier_construction-article_edr_v1-v3

Retrouvez tous les salaires  du secteur BTP dans notre étude de rémunérations 2017

Ces métiers accessibles aux jeunes leur assurent un bel avenir dans la profession. Le recrutement des jeunes qualifiés est en effet devenu un enjeu stratégique dans le BTP, qui doit faire face à un vieillissement de sa population.

Les conseils du recruteur : le secteur porteur du Logement

Le secteur du logement est certes porteur actuellement, mais surtout très spécifique. Attention à ne pas se sur-spécialiser car les recruteurs recherchent des candidats de plus en plus polyvalents.

L’alternance apporte aujourd’hui un véritable plus aux candidatures pour des postes juniors. Bon à savoir : une expérience dans le secteur des logements collectifs sera plus valorisée qu’une expérience dans le secteur des logements individuels. A noter également, les candidats ayant une double expérience en neuf et réhabilitation dans le logement social / accession sont aujourd’hui très prisés.

Aux expériences et compétences techniques s’ajoutent à l’évidence des qualités comportementales (Soft Skills) particulièrement recherchées par les recruteurs. Les candidats doivent donc être capables d’avoir une vision globale du chantier, être autonomes mais surtout avoir une rôle de facilitateur entre les fonctions MOE / MOA / architecture pour lesquelles la communication n’est pas toujours optimale. De plus, les trois métiers ci-dessus nécessitent un bon relationnel et une certaine proactivité dans les prises de décisions.

Après quelques années « noires », le secteur du logement est donc sur une dynamique positive. Les recrutements sont à la hausse et la tendance devrait s’affirmer dans les prochaines années. La FFB prévoit en effet la création de près de 150.000 emplois d’ici 2025. Néanmoins, avec l’avènement du BIM (Building Intelligence Modeling) – la compétence en BIM Management est déjà fortement recherchée -, de nouveaux métiers voient le jour et risquent de redistribuer les cartes du recrutement dans le futur.

__

Retrouvez les salaires de plus de 30 métiers du secteur BTP dans notre étude de rémunérations 2017




2 réponses à Construction : le logement dynamise le secteur !

  1. Ping : Construction : le logement dynamise le secteur ...

  2. Ping : Construction : le logement dynamise le secteur ...

Rejoignez-nous sur :

Partage