E-commerce : évolutions et tendances des recrutements

Par , le 11/02/2014Imprimer cet article

E-commerce logistiqueLe secteur de l’e-commerce est, ce n’est un secret pour personne, en développement constant depuis plusieurs années. En France, l’e-commerce connaît en 2013 une croissance de 13,5% (chiffre de la Fédération E-commerce et Vente à Distance). Avec quelques 138 000 sites de vente en ligne recensés pour 20 000 nouveaux emplois – dont plus de 15% dans les TPE et PME-, l’e-commerce est aujourd’hui un acteur-clé du marché de l’emploi.

Dans un marché atone depuis plusieurs années, l’e-commerce fait figure de rescapé, et de moteur. En 2014, les embauches liées à cette activité pourraient représenter près d’un tiers de la création d’emplois en France ; les intentions de recrutements représentent près de 40 000 emplois sur un total de 140 000 emplois prévus dans les secteurs de l’industrie et des services (étude L’Usine Nouvelle, 2013).

L’e-commerce, comme le commerce « classique » et la distribution, est fortement impacté par des phénomènes de saisonnalité, marqués par des pics d’activité autour des fêtes de fin d’année (les entreprises réalisent à cette période près de 20% de leur chiffre d’affaires annuel), les soldes et les évènements type Saint-Valentin, Fête des mères ou encore Pâques. Sur ces périodes, l’augmentation des flux engendre une hausse des besoins en recrutement, notamment sur des postes de logisticiens, souvent comblés par le recours à des contrats courts ou au travail temporaire.

La démocratisation du Net, la hausse constante du taux d’équipement des ménages et l’arrivée régulière de nouvelles technologies type tablettes et smartphones continuent de booster le développement de l’e-commerce et laissent entrevoir des perspectives plus qu’encourageantes pour les années à venir.

Différentes stratégies et organisations se confrontent, avec par exemple les Pure Players versus les acteurs traditionnels de la distribution. Avec des systèmes de plus en plus sophistiqués, une sécurité des terminaux et des sites de vente en ligne toujours renforcée, les réticences dont ont pu pâtir les sites de vente en ligne par le passé tendent à disparaître. La tendance SoLoMo (Social/Local/Mobile) profite ainsi fortement acteurs de l’e-commerce.

Pour se démarquer, au-delà des prix, des produits et de la disponibilité, c’est la Logistique qui constitue un réel avantage concurrentiel. Maitrise des coûts, amélioration de la qualité du service et de la sécurité des envois, facilitation des retours : autant d’éléments sur lesquels les principaux acteurs de l’e-commerce ne cessent de se perfectionner.

Selon l’un des 3 acteurs principaux du marché, « le salon e-logistique et la présence de exposants logistique E-commerce montre bien que la maîtrise des circuits logistiques est devenue indispensable en e-commerce. D’ailleurs, réceptionner, stocker en toute sécurité et expédier rapidement des milliers de produits est une problématique primordiale. Le temps de livraison est devenu un enjeu et les délais offerts sont de plus en plus courts ». Pensez par exemple à Ebay et son service de livraison en 1h ou encore à Amazon qui imagine la livraison des colis par l’intermédiaire de drones ! Il reste cependant à travailler sur la qualité de la reverse logistique pour gérer au mieux le nombre encore important de retours produits et répondre de manière optimale aux attentes des e-consommateurs.

Le marché évolue mais les entreprises et prestataires n’ont pas encore tout à fait franchi le pas. Les années à venir vont voir émerger de nouveaux pôles e-commerce et des structures e-logistiques propres à ce canal. Aujourd’hui encore, les acteurs traditionnels s’appuient sur leurs réseaux de distribution classiques ou sous-traitent leur logistique.

Recrutements & profils recherchés

Les jeunes diplômés en études supérieures dans la logistique sont prisés pour rejoindre les grandes enseignes du e-commerce. Dans un secteur en pleine expansion dont le modèle économique change, il faut repenser au quotidien le fonctionnement de la supply chain en fonction des produits et des cibles visées. Tous les métiers de la logistique sont concernés par cette révolution : les approvisionnements, la prévision des ventes, la logistique de back office, la logistique d’exploitation et les services clients intégrés. Intimement liées, toutes ces fonctions aboutissent sur des postes extrêmement polyvalents voire novateurs. Les profils recherchés sont des profils disposant d’une vision globale de la supply chain ou orientés sur l’analyse, la maîtrise d’ERP type Chargés d’Analyse, Ingénieurs Logistique…..

Un esprit start-up peut être souhaité, avec tout ce que l’on peut attendre d’initiative, de créativité et d’investissement.

« En Administration des Ventes, nous avons noté l’augmentation de la saisonnalité des recrutements chez les Pure Players ou des acteurs traditionnel tels que Fnac.com, avec une tendance marquée sur les fonctions back-office et prise de commandes. Nous n’en sommes cependant encore qu’aux premiers balbutiements au vu du potentiel énorme lié à ce secteur, notamment sur les métiers logistiques évoqués ci-dessus », souligne Julien Ridé, Directeur de la division ADV, Import/Export et Achats & Logistique chez Page Personnel.




Rejoignez-nous sur :

Partage