Intérim spécialisé : des salariés très qualifiés

Par , le 17/05/2016Imprimer cet article

interim 2016Comment le travail temporaire évolue-t-il en France ? Plus de responsabilités, du personnel plus qualifié et plus expérimenté, des missions plus spécialisées : découvrez les résultats France de notre dernière étude internationale.

  • Une présence élargie sur tous les métiers

Le recours au travail temporaire et au management de transition est beaucoup plus large et diversifié que par le passé. Il permet aux entreprises de gérer les absences du personnel et de faire face à des surcroîts d’activité mais aussi, de plus en plus souvent, de bénéficier de compétences particulières. Il couvre dorénavant tous les secteurs d’activité et tous les métiers, à des niveaux de spécialisation plus avancés. Parmi les postes couverts par l’intérim, on trouvera par exemple les fonctions de Chef de secteur commercial, Chargé d’acquisition de trafic digital, Supply Chain Manager ou encore Ingénieur Projet. Spécialisation donc, mais aussi diversification des profils.

  • Des profils intérimaires de plus en plus agiles

Les attentes des employeurs évoluent : les intérimaires ne doivent plus être uniquement de bons techniciens, ils doivent être autonomes, capables de travailler en transverse et de gérer des missions plus complexes. Les missions requièrent ainsi aujourd’hui de plus grandes capacités d’adaptation de la part des salariés.

Évolutions des missions du travail temporaire :
  • Des travailleurs temporaires plus qualifiés
              

Plus de 8 salariés interrogés sur 10 (85 %) possèdent un diplôme universitaire (licence, master, MBA) et près de la moitié cumule 10 ans d’expérience professionnelle. Par ailleurs, l’âge moyen des salariés intérimaires en France est de 37 ans. Ces données ne sont pas propres à la France puisqu’à l’international, 95% des répondants ont plus de 30 ans et plus de 8 sur 10 déclarent avoir plus de 5 ans d’expérience. Ces résultats peuvent surprendre, le travail temporaire restant souvent perçu comme étant l’apanage des jeunes à la recherche d’un premier emploi ou d’expérience. Cependant, cette tendance peut s’expliquer par deux facteurs : la tendance au recul de l’âge de la retraite d’une part, les conditions économiques actuelles d’autre part. Dans un marché de l’emploi compliqué, nombre de personnes se sont ces dernières années rapprochées des agences de travail temporaire, indépendamment de leur âge, de leur genre ou de leurs diplômes afin de rester dans l’emploi ou d’accéder à l’emploi. Mais aujourd’hui, l’intérim, et particulièrement l’intérim spécialisé et le management de transition sont des modes de travail reconnus et appréciés : notre étude révèle en ce sens qu’en France, 81% des employeurs et 2 candidats sur 3 ont une vision positive ou très positive du travail temporaire.

  • Des intérimaires qui évoluent dans leur carrière

Les Français n’envisagent plus l’intérim uniquement comme moyen de conserver leur employabilité, mais comme un réel choix de carrière. 60% des salariés travaillant en intérim depuis 10 ans estiment que leur carrière a évolué et aujourd’hui, 19% des salariés intérimaires déclarent avoir des responsabilités managériales. Un chiffre corroboré par les recruteurs puisque 20% d’entre eux affirment que les postes sur lesquels ils recrutent en intérim sont des postes d’encadrement.




Une réponse à Intérim spécialisé : des salariés très qualifiés

  1. Ping : Jeunes : cet été, pensez à l’intérim ! - La Page de l'emploi, par Page Personnel

Rejoignez-nous sur :

Partage