Les jeunes et l'emploi : entre motivation et pessimisme

Par , le 26/03/2015Imprimer cet article

Jeunes et emploi PrismeLe PRISME vient de réaliser, en partenariat avec l’institut OpinionWay, une nouvelle édition de son baromètre « Les jeunes et l’emploi » qui décrypte l’opinion des moins de 26 ans sur l’emploi, l’accès au marché du travail et l’intérim. Il se dégage des résultats 2015 une vision encore pessimiste des jeunes lorsqu’ils abordent leur avenir professionnel malgré l’expression d’une réelle motivation et d’une croyance renouvelée dans la valeur travail.

Le travail, valeur fondamentale dans la vie des jeunes Français

Malgré un pessimisme qui perdure sur la situation générale de l’emploi, les résultats de l’édition 2015 du Baromètre du Prisme montrent que les jeunes sont très motivés pour réussir leur vie professionnelle (86 %). Pour près d’un jeune Français sur deux (47 %), le travail est cité comme l’une des choses les plus importantes, derrière la famille (67 %) et devant les amis (39%). De manière générale, il ressort que les jeunes sont prompts à s’impliquer dans leur vie professionnelle et font preuve de motivation malgré un marché du travail encore tendu.

Si les plus jeunes sont souvent présentés comme plus zappeurs et versatiles que leurs aînés, ils n’en restent pas moins pragmatiques. 51% des répondants indiquent ainsi qu’ils aimeraient autant travailler dans la même entreprise toute leur vie, s’ils avaient le choix. Cette affirmation laisse à penser que la stabilité et la sécurité de l’emploi sont des critères importants pour une génération qui arrive sur le marché de l’emploi après avoir observé les effets d’une crise internationale entre 2008 et 2012.

Une bonne ambiance de travail ou rien

Pour les jeunes en poste, l’ambiance au travail s’impose comme la condition sine qua non à l’épanouissement personnel (65 %), devant la rémunération (57 %). 70 % des jeunes en emploi affirment par ailleurs prendre plaisir à aller travailler, preuve peut-être que le travail considérable opéré par de nombreuses entreprises au cours de la dernière décennie sur fond de Marque Employeur et initiatives RH porte ses fruits.

Pour les jeunes en recherche d’emploi, les critères diffèrent évidemment : pour 61%, la rémunération reste le premier critère auquel ils prêtent attention. Ce critère s’affirme  davantage chez les hommes que les femmes (76% vs. 48%), qui elles accordent plus d’importance à l’environnement de travail (41 % vs. 10 % chez les hommes). Quand on vous dit que les femmes viennent de Vénus et les hommes de Mars…

Un pessimisme qui perdure sur la situation de l’emploi

Malgré un enthousiasme notable, les jeunes restent très pessimistes sur la situation générale de l’emploi en France : seulement 17 % se déclarent optimistes sur le sujet (-1 point vs. 2014), un résultat qui tombe à 9 % chez les jeunes demandeurs d’emploi.

51 % des jeunes actifs se déclarent optimistes sur la situation de l’emploi dans leur secteur d’activité / leur métier, soit une baisse de 10 points par rapport à 2014. Un optimisme tout relatif donc et qui n’est partagé que par 26 % des jeunes en recherche d’emploi. Par ailleurs, 62 % des étudiants se disent optimistes quant à la situation de l’emploi dans le secteur d’activité/le métier auquel ils se destinent, une proportion également en baisse cette année (-4 points par rapport à 2014).

Retrouvez l’intégralité du Communiqué de Presse et les résultats du baromètre en infographie sur le site Internet du PRISME.

Étude réalisée sur un échantillon représentatif de 1 025 jeunes français âgés de moins de 25 ans interrogés en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview) du 5 au 13 février 2015.




2 réponses à Les jeunes et l’emploi : entre motivation et pessimisme

  1. Ping : Les jeunes et l'emploi : entre motivation et pe...

  2. Ping : Veille RH : semaine du 23 au 27 mars - Revolution-RH

Rejoignez-nous sur :

Partage