Handicap invisible : comment en parler au travail ?

Par , le 08/02/2017Imprimer cet article

handicap-invisibleminiLe saviez-vous ? 85% des handicaps sont invisibles, le diabète ou le mal de dos par exemple. Loin du stéréotype du fauteuil, il peut parfois être difficile de faire valoir son invalidité auprès de ses collègues de travail. Notre partenaire Talentéo vous propose quelques conseils pour en parler.

Renseignez-vous sur la politique handicap de votre entreprise

Connaissez-vous la politique handicap de votre entreprise ? Le premier réflexe est de vous  renseigner afin d’en savoir plus sur les actions menées par votre employeur en faveur du handicap, mais aussi d’identifier les bons interlocuteurs.

Si vous êtes en poste, vous pouvez vous rapprocher de votre service ressources humaines. Consultez également  le site carrière de votre employeur ; ses engagements en matière de handicap y figureront très certainement.

Mettez en avant vos compétences comme vos besoins

Avant toute chose, n’oubliez pas le principal : seules les compétences comptent ! Votre handicap ne doit pas être un obstacle à votre réussite professionnelle et pour ce faire vous devez être ouvert et prêt à en parler.

Si vous connaissez votre pathologie par cœur, ce ne sera pas forcément le cas de vos collègues. Sans nécessairement tout dévoiler, n’hésitez-pas à leurs exposer vos limites et besoins de compensations. Pour cela, adressez-vous en priorité à la Mission Handicap de votre entreprise ou au service ressources humaines qui pourront vous permettre de bénéficier d’aménagements de poste et vous aider à sensibiliser vos collaborateurs.

Il est également important d’en parler à votre manager. C’est lui qui vous attribue vos tâches et vous évalue. Il serait dommage qu’il confonde handicap et mauvaise volonté par manque d’informations. Ici encore, l’objectif n’est pas d’aborder la pathologie mais bel et bien de mettre en avant vos éventuels besoins d’adaptation de poste.Communiquez pour mieux laisser vos compétences s’exprimer !

Ne soyez pas avare en rappels, tout en gardant l’esprit ouvert

Vous vivez votre handicap au quotidien, ce qui n’est pas forcément le cas de vos collaborateurs. Si ceux-ci sont désormais au courant, certaines situations pourraient encore leur échapper.

Vous vous rendez-compte que le matériel qui vous est confié est trop lourd ? Vous avez besoin de vous isoler quelques instants par nécessité ? Vous ne comprenez pas vos collègues lorsqu’ils vous parlent sans tourner la tête dans votre direction ? N’hésitez-pas à le dire sur une tonalité informelle. L’objectif n’est pas de faire culpabiliser mais de sensibiliser. L’humour peut d’ailleurs être un excellent vecteur pour se sortir d’une situation inconfortable pour vous comme pour vos collègues.

Informez-vous sur les aménagements et alternatives

De nombreuses innovations technologiques apparaissent chaque jour pour tout type de handicap. Ces compensations sont selon les cas plus ou moins adaptées à votre pathologie mais  il serait dommage que vous ne bénéficiez-pas de la plus optimale. Pour cela, il est important de vous informer au maximum sur ce qui se fait en termes de compensations et d’aménagements au travail. N’hésitez-pas à consulter les pages de notre partenaire Talentéo.

Vous avez trouvé l’aménagement qu’il vous faut ? Soyez proactif, parlez-en à votre service Ressources Humaines. Si besoin, votre entreprise pourra bénéficier d’aides pour le financer en partie ou en totalité. Parfois, votre aménagement ne requiert pas de ressources financières mais simplement une certaine flexibilité de votre cadre de travail (télétravail, horaires décalés, disposition du bureau, etc.).

En résumé, si parler de son handicap invisible peut s’avérer difficile, la communication reste la clé de votre confort au travail. Vous avez tout à y gagner et votre entreprise aussi.  D’un côté, vous vous sentirez mieux compris et installé, de l’autre votre productivité augmentera car vos compétences pourront s’exprimer tout à fait !

Par , le 08/02/2017



Rejoignez-nous sur :

Partage